menu

Une Assemblée générale, c’est quoi?

Partager sur Facebook

Vous avez probablement entendu parler de l’assemblée générale des associations des étudiants ou l’assemblée générale d’un organisme local. Les assemblées générales annuelles – ou AGA – sont essentielles aux opérations des organismes à but non-lucratifs et communautaires.

Il s’agit d’une réunion où tous les membres et parties intéressées sont invités à se joindre afin d’appuyer les propositions et voir les accomplissements de l’organisme. 

À une AGA, votre pratique démocratique pourrait prendre des formes différentes.  Généralement, les propositions seront mises en avant, elles feront alors l’objet de vote.  Ces propositions pourront inclure l’élection de membre du conseil d’administration ou de plus grandes décision telles que la planification stratégique. C’est donc une opportunité pour l’organisme de recevoir des retours de ses membres et cela favorise l’implication des membres dans l’avenir de l’organisme.

L’AGA est aussi une occasion pour l’organisme de présenter ses accomplissements pendant l’année.

  • Ce processus est important car il qui assure la transparence de l’organisme et permet aux membres d’être mis au courant du progrès de l’organisme.
  • Après la participation démocratique des membres et l’apprentissage des services de L’organisme, survient une célébration, ce qui est une excellente occasion de mieux connaître les employés, les membres du CA et les autres membres de l’organisme. 

 Au Carrefour Jeunesse-Emploi de Montréal centre-ville un 5 à 7 survient après l’AGA, le but est de discuter avec les membres mais aussi de souligner l’importance de leur implication au sein de l’organisation. En effet, le succès  des organismes communautaires dépendent de la consultation et de la participation des membres et de la communauté.

 

[btn link=”https://www.eventbrite.ca/e/billets-assemblee-generale-annuelle-70317093319″ new_window=”false”]JE VEUX PARTICIPER À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE![/btn]

Partager sur Facebook

5 bonnes raisons de devenir membre d’un organisme!

Partager sur Facebook

Devenir membre d’un organisme sans but lucratif, c’est une façon accessible de faire une différence dans ton milieu, tout en te développant  comme jeune adulte. Voici 5 bonnes raisons de faire le saut! 

 

  • Avoir un impact dans ta communauté
    T’impliquer comme membres d’un organisme te permettra de faire une réelle différence sur un sujet qui te tient à coeur, que ce soit auprès d’une population particulière (jeunes, personnes âgées, personnes en situation d’itinérance), pour l’environnement ou encore avec…ton Carrefour jeunesse-emploi! 😉

 

  • Élargir ton réseau de contacts
    Tu auras la chance de rencontrer des personnes de tous les horizons parmi les autres membres, ce qui est certainement un avantage quand on débute son cheminement professionnel. On ne sait jamais sur qui on peut tomber!

 

  • Mettre à profit ses compétences et en développer des nouvelles
    Tu es quelqu’un qui a toujours des bonnes idées? Tu es un bon communicateur? Plusieurs de tes compétences sont certainement un atout dont tu pourras te servir en tant que membre, pour soutenir l’organisme de ton choix. De plus, tu auras la chance d’ajouter d’autres cordes à ton arc en participant aux activités créées pour les membres.

 

  • Faire l’expérience de la citoyenneté
    La citoyenneté, c’est plus que simplement aller voter tous les quatre ans! Les organismes sans but lucratif fonctionnent sous un mode démocratique qui permet à leurs membres de participer à certaines décisions concrètes de gouvernance, tant au niveau des actions, du développement que de la gestion de l’organisation.

 

  • Avoir du fun!
    En plus de vivre une expérience valorisante, tu risques aussi d’avoir du plaisir! Eh oui! Fêtes de quartier, événements culturels et rencontres stimulantes font aussi partie de ce que les membres d’un organisme peuvent expérimenter!

Ça t’intéresse? 

[btn link=”https://forms.gle/7rT3aPWRdbAXo6X18″ new_window=”true”]Le Carrefour est justement à la recherche de nouveaux membres![/btn]

Pour en savoir plus, écris à vcottle@cjemonteal.org 

Prochain rendez-vous des membres: Assemblée générale annuelle, le 25 septembre 2019! (infos à venir)

Partager sur Facebook

MANIF – Appel de projets en volontariat artistique et culturel

Partager sur Facebook

Qu’est-ce que le volontariat : Offrir la possibilité à de jeunes adultes de contribuer à l’amélioration d’un milieu de vie d’une communauté locale et ainsi développer leur potentiel et leurs compétences. 

À titre d’exemple et d’inspiration, voici certains projets soutenus en 2017-2018 par le Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville

(Bienvenue également aux arts numériques, visuels, du cirque, du cinéma et des nouvelles pratiques.)

Projet Danse : Utiliser la danse et l’art comme médium afin d’exposer des problématiques telles que la sous-représentation des femmes dans les sphères médiatiques, artistiques, économiques et politiques. Sensibiliser les jeunes garçons et jeunes filles au sexisme et à la discrimination envers les femmes. Encourager les jeunes à reconnaître ces situations et à se questionner par rapport à celles-ci.

Projet Musique : Une tournée de spectacles rock dans les écoles québécoises afin de promouvoir les valeurs de Tel-jeunes et les bienfaits de la musique. Offrir gratuitement aux étudiants un concert et un atelier de création musicale. Initier durant les ateliers une discussion avec les jeunes, échanger des histoires, informer et sensibiliser les participants aux thèmes de Tel-jeunes soit l’intimidation, la cyber intimidation, l’entraide et la prévention du suicide.

Projet Théâtre : Créer un rassemblement de la communauté du théâtre musical présente à travers le Québec. Promouvoir une relève artistique qui désire œuvrer dans le domaine du théâtre musical. Offrir la chance de prendre part à des ateliers de formation à moindre coût, des conférences dirigées par des vétérans du métier et des spectacles pour qu’ils puissent s’exprimer et travailler en collaboration avec des professionnels du métier. Créer de l’emploi non seulement pour les interprètes, mais aussi pour les jeunes artistes et créateurs qui travaillent derrière les projecteurs.

Quand: Dépôt de candidature du 10 décembre 2018 au 15 janvier 2019

Qui : Jeunes entre 18 et 29 ans

Comment : 5 projets seront sélectionnés par le Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville, qui offrira de l’accompagnement pour leur réalisation. Chaque projet bénéficiera de 1 000 $ de financement à la production. Des allocations de participation seront également allouées aux porteurs de projet.

Application : Les documents suivants sont requis pour présenter une demande: 

  1. Une description du projet (1 page max.)
  2. Une courte présentation des membres de l’équipe porteuse du projet
  3. Un bref échéancier de réalisation
  4. Un budget, pouvant atteindre 1000,00$
  5. Une brève explication sur l’aspect d’utilité collective du projet

Processus : Après la fermeture de l’appel, un comité sélectionnera les projets retenus. Les porteurs seront invités à venir présenter leur projet et répondre aux questions du comité. Suite à ces entrevues, cinq projets seront retenus. Les projets devront être réalisés entre le 1er février et le 30 juin 2019

[btn link=”https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSetvdZNvj8r2g6_lCTJBwhYtBd5N0tuGxX5fq-MPPmUpLJ1gw/viewform” new_window=”false”] Je dépose mon projet[/btn]

 

 

 

 

Partager sur Facebook

4 raisons de construire son expérience en gestion de projet!

Partager sur Facebook

Nous entendons souvent des jeunes autour de nous dire : « Je n’ai pas d’emploi parce que je n’ai pas d’expérience, mais je n’ai pas d’expérience, car je n’ai jamais eu d’emploi ». Ces jeunes-là se sentent dans un cycle de désespoir et peut-être que, toi aussi, tu te trouves dans le même bateau ou tu connais quelqu’un dans cette situation.

Alors, que faire?

Nous te proposons de créer des opportunités d’expérience par toi-même! Comment? En gérant un projet qui t’intéresse, tu démontres de l’initiative, du leadership et tu mets les chances de ton côté lors d’une future entrevue professionnelle. Voici 4 raisons de gérer un projet.  

  1. Avoir des exemples concrets d’expérience

Lorsqu’un employeur te demande : « pourquoi devrait-on te choisir, toi, plutôt que les autres candidats? », tu devrais répondre avec des exemples concrets.

Prenons par exemple Jérémy qui est passionné par le sport et veut être organisateur d’événements sportifs dans une maison des jeunes. Il se dit qu’il devra démontrer qu’il a des habiletés organisationnelles, qu’il sait gérer une équipe et faire la promotion d’un événement. Jérémy décide alors d’organiser des tournois sportifs dans son quartier avec ses amis et ses tournois ont de plus en plus de succès.

Lors de son entrevue, il peut être précis par rapport à ses expériences et compétences. Il pourra affirmer qu’il est le meilleur candidat, car lorsqu’il a rencontré un problème de promotion, il a appris qu’il peut attirer plus de jeunes en organisant des tirages au sort, en publiant une vidéo promotionnelle et en invitant des « food trucks ».

  1. Explorer tes intérêts

En gérant un projet, tu pourras développer ta passion comme Jérémy. Cependant, si tu ne sais pas quelle est ta passion, c’est une très bonne opportunité d’explorer tes intérêts. Qui sait? Peut-être ceci pourrait t’aider à mieux choisir ton champ d’études.

  1. Développer ton réseau de contacts

Tout le monde veut naturellement s’entourer de personnes intéressantes, avec la même mission qu’eux. Le projet de Jeremy lui a permis de se connecter facilement à la mission de la maison des jeunes. Il a été embauché et fait maintenant partie du réseau des maisons des jeunes. Il lui sera désormais plus facile de décrocher un poste de coordonnateur dans le futur.

  1. Enrichir ton C.V.

Comme tu pourras le deviner, gérer un projet montre de l’initiative et paraît très bien dans un C.V. Pourtant, les compétences développées par ton projet ne sont pas les seuls éléments découlant de ton projet que tu pourrais ajouter à ton C.V. Souvent, il est très possible de gagner un prix qui célèbre tes accomplissements. Ceci multipliera tes opportunités, tes contacts et – on l’espère – ta passion pour tes projets!

Partager sur Facebook

5 bonnes raisons de rejoindre une COOP

Partager sur Facebook

La plupart des universités ont leur propre COOP, une association coopérative qui aide les étudiants membres à accéder au marché du travail. Fournissant un accompagnement et des opportunités concrètes, cette structure présente bien des avantages pour les étudiants ! Découvrez donc 5 bonnes raisons de rejoindre une COOP.

  • Faire partie d’une communauté

Tout d’abord, être membre d’une COOP signifie faire partie d’une véritable communauté. Vous intégrez un groupe d’autres étudiants dans la même situation que vous, qui suivent des cours, veulent développer leurs compétences, cherchent un stage ou un premier emploi, etc.

De plus, sachez que même les étudiants étrangers peuvent intégrer une COOP canadienne. Ils ont alors besoin d’un permis de travail en complément de leur permis d’études.

Et grâce à la COOP, vous rejoignez également la communauté Alumni, c’est-à-dire les anciens membres qui sont désormais en poste. Finalement, une COOP est une grande famille !

  • Avoir des opportunités de stages et d’emplois

Ensuite, la COOP permet surtout d’obtenir des opportunités professionnelles. Grâce à ces expériences, vous explorez différentes perspectives professionnelles, pour trouver celle qui vous convient le mieux.

Que vous souhaitiez décrocher un stage ou un emploi, l’organisation vous fournit une aide précieuse. Elle est en effet en contact régulier avec de nombreux employeurs. Au fil des années, une relation de confiance s’installe entre la COOP et les entreprises, incitant ainsi ces dernières à proposer des postes aux étudiants membres.

Par ailleurs, certaines universités préfèrent réserver l’accès à leur COOP uniquement aux meilleurs étudiants. Cela afin de garantir aux employeurs des profils de qualité. Cette approche augmente d’autant plus la confiance des entreprises, qui sont encore plus ouvertes à l’idée d’embaucher un étudiant venant d’une COOP !

  • Obtenir des conseils professionnels

Troisièmement, la COOP est l’endroit rêvé pour obtenir une multitude de conseils. D’un côté, vous êtes conseillé dans votre orientation (scolaire et professionnelle), vos choix de stages et emplois, vos candidatures, etc. De l’autre, vous pouvez même être accompagné en cas de difficultés.

En outre, grâce à la COOP, vous profitez de conseils académiques (par l’université), personnels (de la part des autres étudiants) et professionnels (par les membres qui sont déjà actifs sur le marché du travail). Un triple point de vue qui vous sera bien utile !

  • Développer et appliquer ses compétences

De plus, en vous permettant d’accéder au marché de l’emploi, la COOP vous donne l’opportunité d’appliquer dans la vie professionnelle ce que vous appris en cours. Vous concrétisez ainsi vos apprentissages au service d’un employeur. Tout en étant rémunéré, évidemment !

En complément, vous développez également vos compétences en emploi, de manière bien plus concrète que vos enseignements académiques. C’est d’ailleurs le principe de l’enseignement coopératif, qui alterne des trimestres de cours et des périodes de stages.

  • Avoir l’occasion de voyager

Enfin, la COOP peut même vous donner accès à des expériences professionnelles à l’étranger, plus facilement qu’en l’entreprenant vous-même. L’occasion pour vous de voyager et de connaître d’autres cultures, mais aussi de découvrir des organisations différentes et des métiers variés.

Ces opportunités contribuent aussi à votre carrière et peuvent même faciliter votre entrée sur le marché du travail une fois votre diplôme en poche.

Et vous, faîtes-vous partie d’une COOP ?

Partager sur Facebook

Comment faire un ”pitch de vente” en réseautage ?

Partager sur Facebook

Développer son réseau professionnel est important. Cela permet de rencontrer des personnes variées, d’accéder à des opportunités intéressantes et de découvrir plein de bonnes pratiques. Mais le réseautage n’est pas forcément facile pour tout le monde… Suivez donc nos 4 astuces pour mieux réseauter et vous vendre en situation de réseautage !

  • Préparez votre pitch de vente

D’abord, vous devez préparer votre pitch de vente personnel. Face à votre interlocuteur, vous n’aurez pas de temps à perdre, alors mieux vaut être prêt ! Votre objectif est de vous faire remarquer en sortant du lot. Vous devez donc mettre en avant vos principaux atouts et qualités.

À ce niveau, gardez toujours en tête que vous ne vendez pas uniquement des compétences et des expériences professionnelles, vous vendez aussi et surtout une personnalité ! Selon votre cible et vos objectifs, listez donc vos avantages clés. Préparez également une phrase d’accroche et une formule de conclusion.

Puis répétez ! En vous entraînant correctement (avec un ami ou même devant votre miroir), vous maîtriserez mieux votre pitch de vente et aurez moins le trac le moment venu.

  • Soignez votre première impression

Vous le savez, on n’a qu’une seule occasion de faire une première impression. Faites en sorte qu’elle soit bonne ! Concrètement, vous avez moins de 10 secondes pour capter l’attention. Ce qui est court… mais assez long pour atteindre votre objectif.

Trouvez donc une « entrée en scène » et une phrase d’accroche qui vous feront remarquer (de manière positive, évidemment). À ce niveau, le non verbal sera crucial : vous devrez paraître naturel, détendu et professionnel, tout en étant avenant et enthousiaste. Côté élocution, veillez à articuler correctement et à ne pas parler trop vite, malgré le stress de la situation.

Bien sûr, portez une tenue correcte, adaptée au contexte !

  • Éveillez la curiosité

Voyez votre pitch de vente comme une bande annonce de film : vous n’avez que quelques minutes voire secondes pour intéresser et convaincre votre auditoire. L’idée est d’éveiller la curiosité de votre interlocuteur pour initier la conversation, voire une future relation.

Pour cela, vous devez donner assez d’informations pour susciter l’intérêt, sans en dire trop (sinon votre contact n’aura pas envie d’en savoir plus). Le défi consiste donc à trouver donc le juste milieu !

  • Soyez bref et concis

Parfois, on parle aussi de « elevator pitch » : un trajet en ascenseur dure à peine quelques minutes, imaginez que vous devez convaincre votre auditeur dans ce temps imparti ! En si peu de temps, chaque mot compte. Vous devez donc être aussi concis et clair que possible. En bref : allez à l’essentiel !

Choisissez vos mots avec soin, en évitant le jargon et les tournures compliquées. Apportez des exemples concrets, sans pour autant vous noyer dans les détails. En quelques mots, vous devez réussir à montrer en quoi votre profil pourrait être intéressant pour votre interlocuteur.

Avec une bonne préparation et une maîtrise suffisante de votre trac, vous arriverez à convaincre votre interlocuteur grâce à votre super pitch de vente !

Consulte le calendrier pour partager à nos 4@6 Réseautage gratuits!

Partager sur Facebook

L’exercice au travail, une formule gagnante!

Partager sur Facebook

Dans nos journées occupées, il est difficile de faire de la place pour s’entrainer. Plusieurs entreprises ont commencé à se tourner vers des pratiques orientées vers la santé de leurs employés. D’ailleurs, l’exercice est une excellente manière de gérer son stress. Voici quelques manières et moyens d’incorporer l’activité physique dans vos journées de travail:

Quand?

Choisissez un moment  de battement entre vos quarts de travail, c’est-à-dire à l’heure du midi, en début de matinée avant de commencer à travailler, à la fin de la journée, etc. Peux être que tu as un employeur qui est prêt à te faire un petit cadeau pendant les heures de travail? Par ailleurs, tu peux commencer avec 1-2 séances par semaine et augmenter graduellement.

Des idées?

  • Séance de Yoga/Pilates
  • Zumba
  • une marche ou de la course a pied
  • Soccer
  • Vélo
  • Basketball
  • Tennis
  • machines de cardio fourni par l’employeur.

Ou même des séances d’exercices sur YouTube que tu peux projeter sur un écran pour que plusieurs puissent en bénéficier.  Travailles-tu dans un édifice avec plusieurs étages? Monte les escaliers au lieu de prendre  l’ascenseur; une crème glacée t’attend surement dans ton bureau au 30e étage!

Sois créatif!

Comment?

Trouve une activité qui t’intéresse et qui te motivera, c’est l’élément le plus important. Si tu n’aimes pas la danse, peut-être que la Zumba n’est pas pour toi, choisit ce que tu aimes! Amène tout l’équipement qu’il faut au bureau ainsi que des vêtements de sport pour avoir accès à tout facilement et ne pas se donner une excuse pour ne pas le faire.

Où?

À l’extérieur, un espace facile à aménager, dans le bureau, la terrasse sur le toit de l’édifice, dans un parc, etc.  

Demande à des collègues de participer avec toi. Pratiquer un sport ou de l’exercice physique en groupe peut être plus encourageant, motivant ou amener un peu de compétition pour atteindre des résultats significatifs pour ceux qui sont plus compétitifs.

Tout est dans la simplicité, pas besoin d’avoir de gros équipements ou de trouver une activité complexe, l’important c’est de bouger!

 
Si tu ne sais pas par où commencer, le CJE organise une activité de gestion du stress gratuite à laquelle tu peux participer dès maintenant!

[btn link=”https://cjemontreal.org/fr/evenement/groupe-de-discussion-remunere__trashed/conference-gestion-stress/” new_window=”true”]Inscris-toi![/btn]

Partager sur Facebook

Avoir un profil LinkedIn de pro!

Partager sur Facebook

Tu as mis une selfie peu  flatteuse, à peine un peu d’infos sur ton parcours et tu as cinq personnes dans tes réseaux. C’est à toi que je parle!

On a parlé récemment des manières d’optimiser ses chances sur LinkedIn, mais pour commencer sur de bonnes bases il faut avoir un profil de feu. En plus d’avoir l’air plus professionnel, vous serez mieux référencés sur les moteurs de recherche Googles et LinkedIn si votre profil est rempli à 100%.

Voici les règles d’or pour être un professionnel comme jamais :

  1. La photo de profil :

La manière la plus facile de choisir sa photo est de s’imaginer dans un salon carrière, je suis sure que vous ne voulez pas vous présenter avec une pinte de bière à la main en arborant un duck faceJ.

Assurez-vous que le style de photo est approprié à votre industrie. Un portrait est le meilleur angle ou bien une photo de vous en pleine action durant une conférence par exemple peut être un atout.

  1. Une description brève :

Nul besoin de raconter votre vie au complet, une description doit aller droit au but :

  • Ce que vous faites et votre expertise
  • Votre industrie
  • Votre ville
  • Des éléments de portfolio (projets, affiches, articles, etc.)
  1. Vos études et vos expériences (incluant le bénévolat):

Assurez-vous de lister toutes les expériences qui sont pertinentes à votre parcours et lister vos formations également. Il est possible de décrire des projets que vous avez faits en collaboration avec d’autres personnes (que vous pouvez taguer), mais également mettre des photos, vidéos, résultats, etc. Pour ce qui est de la description de vos postes, mettez les résultats et les changements que vous avez apportés plutôt que les tâches effectuées au quotidien.

  1. Recommandations :

Nous avons tous eu des collègues, coéquipiers, supérieurs et clients avec qui nous avons travaillé. Trouvez dans votre réseau une personne qui peut être une référence de choix pour parler de vous. Il y a une fonctionnalité sur la plateforme qui vous permet d’envoyer des demandes de référence et recommandation, n’hésitez pas  à l’utiliser, vous serez surpris des bons commentaires que vous allez recevoir!

Avez-vous d’autres conseils à partager?

Partager sur Facebook

L’échec, un moteur d’apprentissage

Partager sur Facebook

Frédérick Lavoie, 26 ans, a un parcours bien impressionnant.  Fondateur de plusieurs projets d’envergure  tels que Moose Bicycle, Captain Cash et Flinks, Frédérick inspire déjà par son expertise en entrepreneuriat.    Nous nous rencontrons aux bureaux WeWork. Un espace de travail pour un réseau de créateurs.  J’ai voulu le rencontrer pour comprendre ce qui anime cette personne qui est visiblement en contrôle de ses énormes et nombreux projets en cours.  Frédérick a généreusement accepté de participer, au Blogue du CJE. Vous verrez donc, au cours des prochaines semaines, les chroniques d’un jeune entrepreneur et découvrirez de précieux conseils sur divers sujets en lien avec l’entrepreneuriat.

Frédérick, quel est ton rapport avec l’échec ?

Le concept d’échecs et de réussites est assez varié d’un entrepreneur à l’autre.  Pour nous, mes partenaires et moi, l’échec est un moteur d’apprentissage et est quasi essentiel.  J’ai toujours tenté de valoriser ces situations d’échecs et de les voir avec une certaine lucidité et de prendre le temps de faire un constat, sinon, nous n’apprenons pas et l’échec devient, dans ce cas, inutile, et surtout, difficile à accepter. L’échec n’est pas toujours aussi clair qu’une faillite par exemple. Certaines fois, ce sont les résultats obtenus qui ne sont pas aussi importants selon l’investissement que nous avons déployé, que ce soit en capital ou en temps.  Par rapport aux attentes, les résultats sont parfois tellement bas, qu’on peut percevoir ceci comme un échec.  L’important est de s’arrêter pour se questionner, pour pouvoir ressortir l’apprentissage de cette situation. Voir comment on aurait pu faire autrement.  Dans le but de ne pas reproduire cette situation.

Les moments de doutes sont-ils plus fréquents au début d’une démarche entrepreneuriale ?

En début de projet, il peut être long avant de voir des résultats stimulants, c’est pourquoi il faut croire en sont projet et être confiant de sa réussite.  Il est plus facile de garder cette confiance, si nous avons fait un bon travail d’évaluation, avant de nous lancer.   Les périodes de doutes sont en quelque sorte un passage obligé. Souvent, nous sommes attirés par la liberté et les gains que peut nous apporter l’entrepreneuriat. Effectivement, ce sont des aspects énergisants à ne pas sous-estimer, par contre, pour réussir à atteindre ce niveau,la question que nous devons nous poser est la suivante:

Si je veux faire plus, est-ce que je suis prêt à faire trois fois moins pendant une période de temps indéterminée ?

Tu as envie de participer à une discussion sur le concept d’échec ?

[btn link=”https://cjemontreal.org/fr/evenement/dejeuner-causerie/” new_window=”true”]Inscris-toi ici![/btn]

Partager sur Facebook

5 bonnes raisons d’aller dans un CJE

Partager sur Facebook

Si vous avez entre 16 et 35 ans, les Carrefours jeunesse-emploi sont là pour vous. Indépendamment de votre situation, de vos questionnements, de vos doutes et de votre projet de vie; vous aurez toujours une main tendue. Elle sera toujours là pour vous écouter, vous rassurer, vous guider en vous donnant les clés pour votre épanouissement personnel et professionnel.

Voici 5 bonnes raisons de pousser les portes d’un CJE :

  • Vous aurez toujours des interlocuteurs (Intervenants et Conseillers) qui sont présents pour vous. Qui comprennent vos besoins, vous guident avec professionnalisme et vous donnent toutes les informations, les clés pour que vous atteigniez vos objectifs. Cela sans discriminations et sans vous juger.
  • Que vos projets soient éducatifs, créatifs, professionnels ou d’entreprenariat vous aurez toujours un accompagnement individualisé en tenant compte de vos intérêts, valeurs et aptitudes afin d’atteindre votre but.
  • Les CJE constituent des lieux de socialisation pour rompre l’isolement, rencontrer et échanger avec des jeunes qui vivent souvent les mêmes difficultés. Ce sont aussi des lieux de réseautage avec des employeurs.
  • Les CJE constituent des lieux de référencement. En fonction de vos besoins, vous serez dirigés vers les ressources à même de répondre à vos besoins spécifiques (Logement, toxicomanie, violence, santé mentale, nourriture, etc.…).
  • Vous aurez droit à un accompagnement dans un cadre confidentiel. La confidentialité des informations constitue un élément primordial pour les employés des CJE.

Si vous désirez connaitre le Carrefour associé à votre territoire, rendez-vous sur le lien suivant.

 

[btn link=”http://rcjeq.org/trouvetoncje/” new_window=”true”]Trouver mon CJE[/btn]

Partager sur Facebook